THE CURE : Pornography

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

the cure

 

Loin des tubes pop qui feront son succès quelques mois plus tard, Robert Smith plonge ici dans une abîme de noirceur, pour en retirer ce qui est souvent considéré comme son chef d'œuvre. Troisième d'une trilogie noire et glacée, ce disque est l'ultime personnalisation du mal-être et des phobies de son auteur. Ames sensibles s'abstenir. (Marc Poteaux)