logo trith

Gagner, à en mourir

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

"Gagner, à en mourir" de Pierre-Louis BASSE Editions Robert Laffont, 2012.




L'auteur Pierre-Louis Basse est surtout connu depuis la publication de sa biographie sur Guy Môquet en 2000 (chez Stock avec une réédition en 2007 pour les raisons que l'on sait...) pourtant il a passé l'essentiel de sa carrière sur Europe 1 où sa connaissance du petit monde du ballon rond et sa culture ont fait autorité.

En parallèle de son métier de journaliste sportif, il y a un écrivain qui se révèle. Armé de ses convictions progressistes, il nous livre depuis une dizaine d'années des récits où se mêlent souvenirs d'exploits sportifs et souvenirs de jeunesse.

Licencié d'Europe 1 en 2011, il se tourne maintenant délibérement vers l'écriture. Dans "Gagner, à en mourir", il nous livre qu'il fut supporter du club de football du Dynamo de Kiev (Ukraine) dans les années 1970 à l'époque où ce club affrontait les "Verts" de Saint-Etienne.
De cette passion, il se documenta certainement sur l'histoire du football ukrainien et tomba sur ce fait insolite et authentique d'août 1942.

Curieusement appelé "roman" alors qu'il s'agit plutôt d'un récit, "Gagner, à en mourir" nous ramène dans l'Ukraine de 1942, à l'époque de l'occupation par les troupes nazies.

Les autorités militaires allemandes souhaitent organiser un tournoi de football opposant allemands et ukrainiens qui démontrerait l'éclatante supériorité de la race aryenne...
Mais il n'en fut pas ainsi ! Les joueurs ukrainiens ne souhaitaient pas, avant tout, perdre leur âme.Une invitation donc pour les lecteurs à découvrir avec émotion ce livre de 144 pages acquis récemment par la médiathèque.
A noter aussi que, sur internet, il est possible d'écouter une émission que France-Inter a consacrée à ce livre le Mardi 10 Avril 2012 (renseignement à partir de la page Wikipedia consacrée à Pierre-Louis Basse)