Les coups de coeur Musique

Ce contenu requiert Adobe Flash Player. Obtenir Flash

A découvrir - Musique

THE CURE : Pornography

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

the cure

 

Loin des tubes pop qui feront son succès quelques mois plus tard, Robert Smith plonge ici dans une abîme de noirceur, pour en retirer ce qui est souvent considéré comme son chef d'œuvre. Troisième d'une trilogie noire et glacée, ce disque est l'ultime personnalisation du mal-être et des phobies de son auteur. Ames sensibles s'abstenir. (Marc Poteaux)

COCOON : My Friends All Died In A Plane Crash

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

cocoon

 

Des chansons mélancoliques, belles et fragiles, qui font penser parfois à un Elliott Smith ou à l'écurie Fargo, et à Ben Harper pour la voix de monsieur. Le duo conjugue voix et savoir-faire pour nous proposer des titres simples et charmants, et un des plus beaux disques sortis depuis longtemps. (Marc Poteaux)

BLONDE REDHEAD : Misery is a butterfly

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

BLONDE REDHEAD

 

Une musique étrange, à la fois douce, triste et inquiétante, un chant habité, des mélodies cottoneuses vous accueillent. Vous êtes sur le territoire des frères jumeaux Amedeo et Simone et de la jolie Kazu. Ici, une pop mélancolique qui doit autant à Serge Gainsbourg qu'aux groupes de rock indépendant américains, belle et hors des sentiers battus. (Marc Poteaux)

BLOC PARTY : Intimacy

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

BLOC PARTY

 

Foisonnant de bonnes idées, de rythmiques accrocheuses et de lignes de chant touchantes, ce disque est un deuxième souffle pour les anglais. Expérimental et novateur, tout en gardant une ligne directrice identifiable, ce troisième album est une totale réussite, et laisse entrevoir un futur passionnant. (Marc Poteaux)

BLANCHARD, Terence : 25th hour (bof)

Envoyer Imprimer
AddThis Social Bookmark Button

BLANCHARD Terence

 

Belle et sombre, ainsi se décline ici la musique de Terence Blanchard, empruntant autant aux grands maîtres du genre qu'à d'autres traditions musicales. La tragédie se jouant dans le film est traitée avec autant de justesse et de sobriété tout au long de ces 15 titres, et l'on en ressort aussi conquis et ému. Un  travail d'une grande qualité. (Marc Poteaux)

Page 14 sur 15