Ocean Vuong: retenez bien son nom, car il va faire parler de lui !

 OPAC Détail de notice

 

Avec «  Un bref instant de splendeur » cet auteur américano-vietnamien puise dans les traumas intimes et collectifs de son histoire pour livrer un premier roman bouleversant. Il y traite de déracinement, d’homosexualité et d’addiction avec un style ciselé et bouleversant. Devenu best-seller, le roman remet au centre de l’échiquier mondial, la culture du Vietnam et une certaine réalité, tragique, de ce pays.

 Un bref instant de splendeur se présente sous la forme d'une lettre qu'un fils adresse à sa mère qui ne la lira jamais. Fille d'un soldat américain et d'une paysanne vietnamienne, elle est analphabète, parle à peine anglais et travaille dans un salon de manucure aux États-Unis. Elle est le pur produit d'une guerre oubliée. Son fils, dont la peau est trop claire pour un Vietnamien mais pas assez pour un Américain, entreprend de retracer leur histoire familiale : la schizophrénie de sa grand-mère traumatisée par les bombes ennemies au Vietnam, les poings durs de sa mère contre son corps d'enfant, son premier amour marqué d'un sceau funeste, sa découverte du désir, de son homosexualité et du pouvoir rédempteur de l'écriture.

Ce premier roman, écrit dans une langue d'une beauté grandiose, explore avec une urgence et une grâce stupéfiantes les questions de race, de classe et de masculinité. Ocean Vuong signe une plongée dans les eaux troubles de la violence, du déracinement et de l'addiction, que la tendresse et la compassion viennent toujours adroitement contrebalancer. Un livre d'une justesse bouleversante sur la capacité des mots à panser les plaies ouvertes depuis des générations.