Un jeune étudiant en ethnologie décide de passer une année dans un petit village des Deux Sèvres dans le but d’étudier la population locale.

Il va s’installer chez un couple d’agriculteurs et fréquenter assidûment le seul commerce du village : un bar/tabac/articles de pêche et de chasse. Le maire du village, fossoyeur de son état, l’aidera dans ses recherches.

Tour de force de Mathias Enard : introduire dans cette histoire, certes cocasse, une dimension fantastique. Il imagine en effet que l’âme des défunts se réincarne continuellement ! Ce qui va lui permettre d’aller et venir dans la petite et la grande histoire de cette région.

Sans parler d’un moment d’anthologie : le banquet annuel de la confrérie des fossoyeurs au cours duquel il n’est question que de bons vins, de bonne chère et de joutes verbales.

Bref, ce roman allie fantaisie, réflexion sur la richesse de nos territoires, la nécessité de protéger nos campagnes, de permettre à ceux qui exploitent la terre de vivre dignement, tout en passant un très bon moment de lecture. Un grand coup de coeur !

Mathias Enard est né à Niort. Il a obtenu le prix Goncourt des lycéens en 2010 pour son roman Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, et le prix Goncourt en 2015 pour son roman Boussolle.

OPAC Détail de notice