Qu’est-ce que l’amour à l’ère du consumérisme ? Le rationaliser est-il une bonne chose ? Pourquoi Léonardo DiCaprio enchaîne-t-il les histoires sans jamais rien ressentir ?

Ce roman graphique aborde ces questions de façon ludique, avec un ton faussement léger qui ne masque pas l’érudition des concepts abordés. Liv Strömquist s’appuie sur le vécu de femmes de lettres telles que Hilda Doolittle, Lou Andreas-Salomé, incorpore des références à la pop-culture, cite la sociologue Eva Illouz (spécialisée dans la sociologie des sentiments et de la culture), revisite les mythes mythologiques, l’Histoire. C’est assez dense pour du roman graphique, mais la lecture n’en est pas moins intéressante ni agréable.

Nul besoin d’être étudiant.e en sociologie pour apprécier cette analyse des comportements amoureux (Guillaume de la médiathèque de Trith-Saint-Léger)

OPAC Détail de notice