La bédéiste suisse Léonie Bischoff publie "Anaïs Nin. Sur la mer des mensonges", un roman graphique élégant et sensuel.

En partant du Journal qu'Anaïs Nin a tenu toute sa vie, elle s’aventure dans l’intimité de l’écrivaine et la dévoile avec finesse.

Léonie Bischoff a à son actif une bande dessinée et des récits graphiques très variés, de l’adaptation de polars nordiques, avec Olivier Bocquet, à l’illustration de la naissance de la Bible. C’est la découverte du Journal d’Anaïs Nin – laquelle a aussi écrit des ouvrages érotiques (des commandes alimentaires, en fait, mais qui l’ont rendue célèbre), des romans, des nouvelles – qui est à l’origine du projet.

Ce roman graphique est un hommage à une femme très libre pour son époque, qui devait lutter contre les hommes - y compris ceux qu’elle aimait - pour exister, pour n’être pas seulement épouse, amante ou muse.

Léonie Bischoff nous montre les combats de l’écrivaine, tout comme ses doutes et ses angoisses. Et les mensonges, aussi. Anaïs Nin écrivait plusieurs versions en parallèle de son journal, plus ou moins authentiques, plus ou moins expurgées. On ne sait jamais tout à fait dans ses écrits ce qui relève de la réalité ou du fantasme, mais on comprend combien elle a voulu se créer elle-même, à partir de ce qu’elle se racontait, du sens qu’elle donnait à ses choix, à sa vie.

OPAC Détail de notice