Ce récit autobiographique est d’une poésie folle et saura très probablement vous toucher.

Parler de sujets complexes tels que l’amour, la perte de repère dans sa vie, la parentalité… avec simplicité intelligence et une jolie plume n’est pas toujours chose aisée. Deborah Levy y parvient pourtant. Cette autrice britannique qui a passé son enfance en Afrique du sud reprend ici le contrôle de sa vie après la fin d’un mariage érodé par le temps, érodé par la vie. Elle y interroge également les différentes attentes de la société selon que l’on soit un homme ou une femme. Tout cela agrémenté de référence littéraire et cinématographique, avec légèreté et habilité.

"Le coût de la vie" est le second volet d'une trilogie autobiographique que l'écrivaine nomme "living autobiography", le premier étant "Ce que je ne veux pas savoir". Ces deux livres ont obtenu le prix Femina étranger 2020

 

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice