Faut-il essayer d'apposer une étiquette musicale à ceux qui cherchent à tout prix à s'en défaire ? Voici une question légitime qu'on peut se poser à l'écoute de « On / off », le cinquième album du libanais exilé en France.

Un petit point bio avant tout ; Bachar, après avoir débarqué à l'âge de six ans avec son père (lui-même musicien) qui fuit la guerre, s'intéresse tôt au piano, puis aux percussions. Son éducation et sa curiosité naturelle le poussent à s'ouvrir à des formes d'expressions diverses et variées, à expérimenter toujours plus et plus loin. Tout ça aboutit donc à cet album où les langues se délient et flirtent avec la musique contemporaine, le jazz, le néo-classique, la musique électronique et la world music. « Zakrini » est une ballade neo classique – world, « Insomnia » débute comme du pagan folk, poursuit façon electro classique jazz, « Chaffeh chaffeh » est un titre neo world teinté d'ambiant... Difficile à suivre, Bachar ne s'impose aucune limite si ce n'est celles de sa créativité, au territoire déjà bien étendu et en perpétuelle expansion. Moi qui suis un nouveau venu sur ses terres, je dois dire qu'au moins sur ce disque, les ambiances sombres et poétiques de monsieur Mar-Khalife fils me correspondent parfaitement, et que sa façon de fondre l'ensemble de ses influences en un style apatride, sans âge et sans forme définie me passionne. Définitivement, la pureté des styles m'ennuie, le métissage me ravit. Il semble que sur ce point, nous soyons compatibles ; c'est là un constat qui me fait du bien et me rassure ; je sais que quelqu'un quelque part œuvre pour me préparer des mets qui surprennent et pétillent en bouche. Pourvu qu'ils soient toujours aussi délectables que « On / off » !

Marc - Saint Amand les Eaux

OPAC Détail de notice