- Eh, tas écouté le dernier Dinosaur Jr ?

- Bah non, pourquoi faire ?

J’ai franchement hésité à terminer là ma chronique, mettre un 8/10 et paf, roulez jeunesse.

Mais bon, Dinosaur Jr, c’est un peu comme la vieille paire de sneakers toute moisie que tu traînes depuis des années en dépit de tout bon sens ; tu en connais tous les recoins, elles ont bien morflé, t’as plus l’air de rien avec.. Mais t’es tellement bien dedans ! Alors oui, « Sweep it into space » est assez comparable aux autres disques du groupe. Même si on y ressent une plus grande ouverture (écoutez donc « Garden » ; vous sauriez dire qu’un tel titre se retrouverait un jour sur un Dinosaur Jr ? - bon, ok, c’est du Barlow), on y retrouve encore et surtout la même formule grunge rock sur 12 nouveaux titres inspirés et mélodiques. Oui, mais on le sait, cette formule est magique. Sinon comment expliquer qu’elle fonctionne depuis plus de 35 ans ? La voix de Mascis n’a pas bougé. Son look non plus d’ailleurs ; il a toujours un peu l’air du cousin machin de la famille Addams. La guitare de Lou Barlow est toujours aussi futée. Kurt Vile est venu donner un coup de main pour la production ; c’est bien, mais je ne saurai dire si c’était vraiment nécessaire. Je ne citerai pas mes titres préférés, mais il y en a des très très bons. Je ne voterai pas pour le meilleur solo, ils seraient tous alignés. Je ne classerai pas « Sweep it into space » non plus dans la discographie du groupe. Je vous dirai juste ; vous aimez Dinosaur Jr ? Écoutez-le. Vous voulez découvrir Dinosaur Jr ? Écoutez-le. Vous vous en fichez ? Foutez-moi le camp !

(Coup de coeur de Marc - Saint Amand les Eaux)

OPAC Détail de notice