Découverts en 2017 grâce à la mise en lumière de Ninja Tune, les irlandais (d’origine) de Bicep m’avaient impressionné grâce à leur faculté de proposer des titres bruts et efficaces, loin de toute velléité commerciale

 ; une electro de puristes destinée au plaisir immédiat de fans de cette musique qui tend à s’extirper de sa niche pour remplacer la techno d’antan. Désormais basé à Londres depuis un moment, le duo a fait sur ce deuxième album ressortir les influences profondes de la scène locale : on ne sera donc nullement étonné de trouver ici un héritage breakbeat et jungle qui, mêlé aux penchants ambiant / planants de Bicep, donne des titres plus complexes et complets. Et bigrement intéressants. Le groupe intègre toujours au sein de certains titres des samples de voix, base ses titres sur des gimmicks mélodiques omniprésents, mais « Isles » évoque toujours plus la moiteur des dancefloors des petits clubs que l’écoute dans une ambiance feutrée et détendue. Ce qui ne m’empêche aucunement de l’écouter dans ces conditions, et d’en profiter tout autant sinon plus, attaché que je suis à une certaine pureté du son et aux riches détails de l’horizon analogique qu’il nous offre. Car oui, encore une fois, l’album a beau appuyer ses forces sur une certaine pureté, ça ne l’empêche pas de moduler ses effets, d’aller chercher autre chose, une forme nouvelle, des sons bouturés qui aboutissent à la création d’un nouveau style : le style Bicep ; acide, percussif et planant à la fois. De fait, je trouve ce deuxième opus plus ambitieux et donc plus attachant que le premier. Recommandé !

(Coup de coeur de Marc - Saint Amand les Eaux)

OPAC Détail de notice